Notre programme

Le système capitaliste nous prouve jour après jour qu’il est incapable de réparer les dégâts qu’il a lui-même provoqués. La pandémie actuelle n’est que le dernier exemple en date.

Engager un après-Covid social et audacieux


Défendre une éducation égalitaire et intégratrice


Pour une décroissance socialement juste


Toutes et tous ici, avec les mêmes droits !



Pour un féminisme sans concessions



La culture, notre boussole



Une répartition équitable et solidaire des richesses

SolidaritéS veut tracer une voie économique et politique nouvelle, basée sur une décroissance sociale juste, solidaire et féministe, respectueuse de la nature et de tous les êtres vivants. Produire moins, autrement, et nous éloigner de la civilisation du jetable. Donner plus de place à toutes les dimensions essentielles à la vie – culturelle, artistique, affective, spirituelle, philosophique, citoyenne – reléguées aujourd’hui à une place marginale, alors qu’elles pourraient être développées sans limites et sans péril pour le monde qui est le nôtre.

Notre engagement comme militant·e·s et comme élu·e·s, c’est d’ouvrir la voie à des alternatives et de favoriser les mobilisations sociales qui sont le véritable moteur des transformations nécessaires.

En glissant la liste 55 solidaritéS dans l’urne (ou dans l’enveloppe !), vous renforcez le camp de l’égalité, du féminisme, de l’antiracisme, de la justice sociale et écologique.

Engager un après-covid social et audacieux

1. Aides substantielles aux secteurs fermés lors de la pandémie du Covid-19, pour le maintien des emplois dans le tissu local.

2. Augmentation des moyens financiers et du personnel des EMS, hôpitaux et centres d’accueil des jeunes en difficulté.

3. Soutien au développement de projets de production et de reconversion écologiquement et socialement justes.

4. Bourses de reconversion pour les travailleuses et travailleurs ayant perdu leur emploi lors de la pandémie.

5. Renforcement de l’appui cantonal à la recherche d’emplois.

6. Interdiction de résilier un bail pendant la pandémie sans l’accord du locataire.

7. Les loyers ne doivent pas pousser à la faillite des indépendants qui ont dû fermer pendant le coronavirus.

Défendre une éducation égalitaire et intégrative

1. Moyens accrus pour l’éducation, en particulier pour la prise en charge des élèves en difficulté, allophones ou en situation de handicap.

2. Réduction du nombre d’élèves par classe.

3. Développer l’esprit d’entraide à tous les degrés. La concurrence n’a pas sa place dans la formation.

4. Formation continue des enseignant·e·s à l’égalité, à la prévention et au dépistage des violences sexistes et sexuelles, ainsi qu’aux stéréotypes de genre et de race.

5. Traiter du racisme et du sexisme à l’école à tous les degrés sous les angles historiques et actuels.

6. Garantir un accès régulier à la culture pour les élèves à tous les degrés.

7. Utiliser des moyens d’enseignement reflétant la diversité présente dans les classes.

8. Soutien accru aux structures de la petite-enfance. Un enfant une place.

Pour une décroissance socialement juste

1. Gratuité des transports publics et développement du réseau.

2. Création d’une fondation publique pour la recherche de solutions de reconversion industrielle vers une production écologiquement et socialement durable.

3. Passage au chauffage aux énergies renouvelables pour tout l’habitat et extension du chauffage à distance pour les immeubles locatifs.

4. Retrait du canton de tout investissement dans les énergies fossiles, en particulier de la BCN et de Prévoyance.ne

5. Refus de tout nouvel investissement de construction routière.

6. Création d’un réseau de tramways interurbain, entre Le Locle et La Chaux-de-Fonds, et sur le Littoral est.

7. Aide aux systèmes d’échanges locaux et soutien à l’agriculture biologique de proximité, dans l’esprit de la souveraineté alimentaire.

8. Adoption d’une législation interdisant l’utilisation de pesticides dans le canton.

Toutes et tous ici, avec les mêmes droits !

1. Extension du droit d’éligibilité au niveau cantonal pour les personnes ayant le droit de vote.

2. Mettre fin à la galère : toute personne a droit à un emploi, un stage ou une formation.

3. Un statut légal pour les personnes sans-papiers.

4. Annulation des coupes dans l’aide sociale. La population fragilisée a besoin de soutien, pas de stigmatisation.

5. Accueil digne des requérant·e·s d’asile et des migrant·e·s.

6. Arrêt des renvois « Dublin ».

7. Moyens accrus pour le soutien psychologique aux personnes traumatisées.

8. Moyens accrus pour la prise en charge des mineur·e·s non accompagné·e·s.

Pour un féminisme sans concessions

1. Promotion de l’égalité en soutenant les femmes, les personnes LGBTQI+ et les personnes racisées dans l’accès aux emplois et aux responsabilités.

2. Modification de la loi sur les marchés publics, afin d’obliger les entreprises à respecter le principe d’un salaire égal pour un travail de valeur égale.

3. Introduction dans la législation d’un quota minimum de 40% de femmes cheffes de services.

4. Favoriser la formation continue et la réinsertion professionnelle de toute personne cherchant à réintégrer le marché de l’emploi après un temps consacré à l’éducation de ses enfants.

5. Octroi sur demande au personnel de la fonction publique d’un congé parental d’un an non payé avec la garantie de retrouver son emploi sans perte des acquis ; droit à un congé payé d’un mois supplémentaire aux mères qui allaitent leur enfant.

6. Programmes contre le harcèlement et les violences faites aux femmes et aux personnes LGBTQI+ et de lieux d’accueil adaptés.

7. Développement d’un programme d’éducation sur les questions de genre depuis les premières années d’école.

8. Renforcement de toutes les mesures susceptibles de favoriser le droit à disposer librement de son propre corps, notamment l’éducation sexuelle à l’école, ainsi que l’accès facilité à la contraception et à la pilule du lendemain.

La culture, notre boussole

1. Soutenir de manière accrue les actrices et acteurs culturels pour leur permettre de vivre.

2. Au moins 1% du budget de l’État attribué à la culture.

3. Garantir la diversité par un soutien à toutes les formes de création.

4. Soutien à la recherche et à la formation continue.

5. Soutien accru des femmes artistes, afin de permettre une meilleure visibilité de leur travail.

6. Meilleur accès à la culture pour tous les publics, notamment grâce à une politique de subventions appropriée.

Une répartition équitable et solidaire des richesses

1. Hausse des subsides Lamal.

2. Prise en charge des soins dentaires de base.

3. Soutien accru aux jeunes précarisé·e·s par le Covid-19.

4. Lancement d’une étude sur les sans-abris dans notre canton.

5. Création d’espaces d’accueil non mixtes pour les personnes sans-abri.

6. Retour aux 40 heures dans la fonction publique et le secteur parapublic, sans baisse de salaire.

7. Revalorisation des conditions salariales et de travail du personnel de la santé.

8. Réduction d’impôts pour les bas et moyens revenus.

9. Annulation de la baisse d’impôts sur le bénéfice des entreprises et suppression des exonérations fiscales accordées aux multinationales.

10. Construction de logements publics à loyer abordable et développement de coopératives d’habitation et d’appartements protégés, aux normes écologiques.